Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Chimie


L'amour en hormones

C’est une véritable tempête hormonale qui surgit au niveau de notre corps quand on tombe amoureux. Voyons donc en bref comment tout ça fonctionne.


C’est toute une réaction chimique qui se traduit en fortes sensations et grand attachement envers l’âme sœur : l'odorat capte les phéromones (ce sont des molécules invisibles et volatiles produites par les glandes apocrines situées sous les aisselles) de l'autre, la phényléthylamine envahit vos cerveaux, la dopamine se met en action. Avec un peu d'ocytocine et d'endorphines, cet amour se transformera avec les années en amour/attachement, à moins que vous ne soyez un drogué de la phényléthylamine.

La phényléthylamine ou le PEA : Le chef de file de l’excitation

En effet, c’est l'amphétamine naturelle de l'amour et du bonheur, car nous la produisons en grande quantité quand nous sommes amoureux. Parfois, elle nous met dans un état euphorique. Elle constitue aussi un élément du chocolat, ce qui expliquerait que les demoiselles qui n'ont pas trouvé l'âme sœur compensent le célibat par quelques tablettes…
D’ailleurs, une étude montre que notre désir de chocolat ne serait pas seulement dû à son goût, son arôme et sa texture mais aussi à un sentiment de bien-être accru qu’il nous procure comme ayant des propriétés anti-dépressives.

En trop fortes concentrations, elle provoque de la nervosité comme chez les amoureux : mains moites, respiration rapide, palpitations cardiaques…


Endorphine : L’amour entre les personnes augmente la quantité d’endorphines

La présence rassurante de l'être aimé, et peut-être les câlins, vont favoriser la production d'endorphines. Cette morphine fabriquée naturellement par le corps exerce comme premier rôle la fonction d’anti-douleur mais elle entraîne aussi un sentiment de bonheur. En cas d’orgasme, le corps est submergé d’endorphines. L’expérience gustative du sucre, des graisses et aussi du chocolat produit des endorphines dans le corps. Également, l’état d’ivresse qui peut se produire après un effort physique important est provoqué en partie par l’émission d’endorphines.

L'ocytocine : l'hormone de l'attachement

Elle serait notamment secrétée chez toutes les espèces animales monogames, dès le premier rapport sexuel… Résultat de cette production hormonale : l'anxiété, le stress et autres tensions disparaissent. Le couple devient un moyen de rester zen.

Après les effets excitants de la PEA, notre cerveau est envahi par des substances qui possèdent les mêmes propriétés que la morphine. Les endorphines apportent le calme, soulagent la douleur et réduisent l'anxiété. Le sentiment de bien-être qu'elles procurent se traduit par une relation affective très forte que l'on ne veut pas interrompre. Vous pouvez maintenant parler, manger et dormir en paix. C'est l'amour/attachement, l'harmonie complète. Un bonheur tranquille qui peut durer des années, si on passe à travers le sevrage de phényléthylamine.

 
 
~the moon~
Publié le : 03/01/2010

 

Il y a actuellement 1 invité(s), 7 robot(s) et 0 membre(s) qui parcourent l'ESRA On-Line.
Membres connectés :
AhrefsBot/5.2, linkdexbot/2.0, CPU iPhone OS 7_0 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.1 (KHTML, like Gecko) Version/7.0 Mobile/11A465 Safari/9537.53 (compatible, Googlebot/2.1, ?, Android 6.0.1, Exabot/3.0