Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Psychologie


Schizophrénie

Voilà un mot que tout le monde connaît ! Malheureusement, son sens et sa signification restent souvent obscurs, et sont source de clichés infondés...


La schizophrénie... Souvent rattachée voire confondue avec le trouble de la personnalité multiple, elle reste une pathologie psychiatrique mystérieuse et complexe.

D'un point de vue étymologique, ce mot fut créé en 1911 par Bleuler, éminent psychiatre helvétique. Schizophrénie est la compression (je trouve plus le terme exact) des mots grecs schizein (cliver, scinder) et phrên (esprit). En immisçant ce mot en psychiatrie, Bleuler tend à démontrer ce qui constitue pour lui le symptôme principal de cette maladie : la Spaltung (la dissociation).

il s'agit pour lui non pas la dissociation de la personnalité (ceci est un autre registre des pathologies psychiatriques), mais de l'unité psychique. Autrement dit, on assiste à une fragmentation anormale de la pensée, des propos et du comportement.

Cependant, l'ensemble des cliniciens, parfois en désaccord sur le concept psychopathologique, ont su trouver un terrain d'entente sur la méthode de diagnostic de la schizophrénie. Le symptôme de dissociation ne suffit pas, à lui seul, à poser un tel diagnostic. La présence des 4 symptômes (au minimum) suivants doit être établie et vérifiée :

1. La dissociation
2. La discordance
3. L'ambivalence
4. L'autisme

La discordance est le résultat d'une perte d'harmonie et d'unité de l'ensemble de l'activité mentale. Les mots et les propos n'expriment plus la pensée du patient. Les différentes manifestations de la discordance sont par exemple le néologisme (inventer de nouveaux mots), le verbalisme (excès de parole qui n'amène rien de concret), l'écholalie (répéter sans cesse des mots ou des phrases) et j'en passe.

L'ambivalence correspond à l'association de notions souvent contraires, dans le domaine sentimental et affectif.

L'autisme, dans la notion de schizophrénie, est à la fois un repli sur soi-même et une fuite de la réalité. On remarque que la discordance, l'ambivalence et l'autisme sont en quelque sorte les manifestations cliniques de la dissociation.

L'ensemble des symptômes de la schizophrénie (en plus des 4 généraux) sont classés en symptômes négatifs (qui marquent un appauvrissement émotionnel et intellectuel), et positifs (qui rajoutent au fonctionnement habituel du sujet).

Symptômes positifs :
délires, hallucination, incohérence du langage ;

Symptôme négatifs :
affect aplati, alogie, apathie, diminution de la sociabilité, déficit d'attention.


Enfin, pour terminer, l'étiologie de cette maladie reste un point sombre et mystérieux de la psychiatrie. Une seule certitude : sa cause est multifactorielle. Plusieurs hypothèses ont été avancées : une origine génétique (présence de gènes incriminés), biochimique (dérèglement dopaminergique), et enfin psychanalytique (dysfonctions du Moi et de construction de la personnalité). Cette liste n'est de loin pas exhaustive, mais ce sont les pistes les plus sérieuses et les plus importantes à l'heure actuelle.

Voilà, en espérant que ce petit article ait permis à certains de mieux connaître cette maladie qui touche quand même 0.7% de la population mondiale...

 
 
~Eldarion~
Publié le : 20/11/2007