Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Religion


À la recherche de la religion des origines (suite et fin)

Suite de l'article : "À la recherche de la religion des origines".


L'erreur première fut de penser qu'en étudiant les peuples primitifs, leurs croyances se rapprochaient du croire de l'origine. La complexité n'est pas liée à l'évolution de l'humanité ou à son cheminement. Les croyances religieuses des peuples primitifs sont tout aussi complexes que celles des peuples dits " évolués ": on ne peut donc pas aboutir à des lois universelles. Le critère final de parfaite évolution de la théorie évolutionniste est en fait son propre point d'aboutissement : c'est donc un pur ethnocentrisme.

L'abandon de la méthode comparative dans l'école anthropologique aboutira à une démarche reconnaissant avant tout la diversité des cultures et des civilisations. A cette uniformité de l'histoire humaine succéda l'étude de chaque culture. On prend ainsi en compte tous les éléments pour permettre une meilleure connaissance. On cherche plus à définir ce qui distingue les cultures entre elles, afin de déterminer leurs spécificités, que ce qui les rapproche. Il faudra attendre Radcliffe Braun pour voir apparaître la méthode de l'analyse structurale. Lévi-Strauss la développera, surtout par l'analyse des mythes. Les mythes sont transmis de génération en génération (ils peuvent subir de légères variations, mais leur structure reste inchangée).

Toute société apparaît donc comme parfaitement structurée et non issue d'une dégénérescence ou d'un quelconque arriérisme : c'est l'étude des cultures comme ensemble articulé. Chaque société est à regarder comme un ensemble évoluant selon ses propres lois afin d'atteindre ses propres buts --> on ne peut pas comparer à travers nos critères. Dans ces extrêmes, on aboutit au relativisme radical. Le courant anthropologique a eu comme visée ultime de parvenir aux origines de la religion, ce qui est loin d'être partagé par tous les chercheurs : certains critiquent cette vue restreinte.

 
 
~jamesB~
Publié le : 09/04/2006