Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Environnement


Eau : entre abondance et rareté ...

L'eau est indispensable à la vie sur Terre. C'est une ressource fragile qu'il faut protéger. Encore une fois, comme promis, voici un article qui parle de l'eau et des problèmes qui l'entourent ....


On appelle souvent la Terre la " planète bleue " parce que les océans recouvrent près des trois quarts de sa surface.



L'eau semble ainsi inépuisable. Pourtant, sa quantité est limitée. L'eau de la Terre est la même depuis la formation de la planète : elle ne se crée pas, ne se renouvelle pas, elle est seulement mise en circulation par le cycle de l'eau.

Mais surtout, 97 % de l'eau de la Terre est salée (l'eau des mers et des océans), et la plus grande partie de l'eau douce est inaccessible (elle est immobilisée dans le sous-sol et la glace des régions polaires). En fait, l'homme ne peut utiliser que moins de 1 % de l'eau de la Terre.

Or cette eau utilisable est extrêmement mal répartie entre les différentes régions de la planète.

Parmi les pays qui possèdent le moins d'eau, on compte ainsi le Koweït, les Émirats arabes unis, les Bahamas, le Qatar, la Libye, l'Arabie saoudite ou Singapour. Pourtant, ce ne sont pas toujours les pays où l'eau est la plus rare qui, paradoxalement, en manquent le plus : tout dépend de la population (plus il y a d'habitants, et plus la quantité d'eau nécessaire est importante) et de la richesse du pays (plus un pays est riche et plus il lui est facile d'acheter de l'eau, des aliments riches en eau ou des équipements d'irrigation).

L'ONU (l'Organisation des nations unies) et l'Unesco (agence de l'ONU spécialisée notamment dans la protection du patrimoine) ont organisé en 2003 l'année internationale de l'eau douce. D'après les résultats de leurs enquêtes, 1 habitant de la Terre sur 6 n'a pas accès à un approvisionnement correct en eau potable. De plus, 2 sur 5 n'ont pas accès à l'assainissement, c'est-à-dire à l'évacuation des eaux usées.


DES BESOINS EN AUGMENTATION CONSTANTE

Depuis la révolution industrielle, les besoins en eau des hommes n'ont pas cessé d'augmenter : d'abord en raison de l'accroissement très rapide de la population mondiale, ensuite à cause de l'intensification de l'agriculture, de l'élevage et de l'industrie.

L'agriculture intensive surtout, en raison de l'irrigation, consomme énormément d'eau. Par exemple, elle dépense 2 000 litres d'eau pour produire 1 seul kilo de soja, et 1 400 litres d'eau pour 1 kilo de maïs. De plus, l'agriculture moderne, le plus souvent, pollue l'eau qu'elle utilise (à cause des engrais, des pesticides, etc.) et qui repart dans le cycle de l'eau.

Actuellement, l'agriculture consomme 70 % de l'eau utilisée dans le monde. L'industrie, quant à elle, en emploie 22 %. Or l'agriculture comme l'industrie sont en croissance continue, une croissance qui n'est pas près de ralentir, notamment du fait de l'augmentation de la population mondiale.


DES RESSOURCES MENACÉES

Les plus grosses réserves d'eau douce accessibles sont les cours d'eau, les lacs et les nappes d'eau souterraines peu profondes. Elles sont surexploitées depuis plusieurs décennies.

On constate que les réserves en eau douce accessibles s'épuisent peu à peu : les fleuves, les lacs, les mers intérieures (comme la mer d'Aral par exemple) s'assèchent, tandis que les nappes d'eau souterraines, qui ne se renouvellent que très lentement, s'épuisent.

Enfin, le réchauffement de la planète aggrave toutes les catastrophes liées à l'eau, comme les sécheresses et les inondations.


NÉGLIGENCE ET GASPILLAGE



Parce qu'elle semble infiniment disponible, l'eau est trop souvent gaspillée.

Dans les pays riches, les hommes sont rarement assez attentifs à l'eau et n'ont pas conscience qu'il s'agit d'une ressource précieuse : l'eau est ainsi gaspillée à de nombreux niveaux (en lavant la vaisselle, en laissant couler le robinet inutilement, en lavant les voitures, etc.). Ainsi, en moyenne, un Américain utilise 700 litres d'eau par jour. C'est 4 fois plus que ce qu'utilise un Européen, et 20 fois plus qu'un Africain.

De plus, partout dans le monde, les réseaux de distribution et d'assainissement sont mal entretenus, laissant s'échapper entre un quart et la moitié de l'eau transportée. L'agriculture, et notamment l'agriculture irriguée, gaspille aussi énormément d'eau en raison de tuyaux mal entretenus.


DES PROBLÈMES DE POLLUTION



L'eau disponible pour l'homme n'est pas seulement en train de se raréfier ; elle est aussi de plus en plus polluée.

La pollution de l'eau est essentiellement due aux activités humaines. La vie quotidienne produit des eaux usées (toilette, lessive, vaisselle). L'agriculture rejette dans la terre et dans l'eau d'irrigation des engrais, des pesticides et des déchets animaux. L'industrie produit de nombreux rejets chimiques, qu'elle élimine souvent dans l'eau des rivières ou des lacs.

La pollution de l'eau touche tous les pays du monde. Mais les pays riches peuvent mieux se protéger de ses conséquences que les pays en développement. Par exemple, en France, l'eau est traitée et étroitement surveillée ; c'est uniquement grâce à cela que l'on peut boire sans risque l'eau du robinet.

La pollution est toujours d'autant plus importante qu'une région est peuplée (plus les hommes sont nombreux plus ils produisent de déchets) et pauvre (plus les hommes sont riches et plus il leur est facile de mettre en œuvre des politiques d'assainissement efficaces).

La pollution a des conséquences désastreuses sur les populations et sur l'environnement. Dans les régions les plus polluées, l'eau n'est pas potable et les hommes et les animaux contractent des maladies dont ils peuvent mourir.


LE MANQUE D'EAU POTABLE, UNE MENACE POUR LA VIE



Le manque d'eau potable et d'équipements d'assainissement tue dans le monde plus d'enfants et d'adultes que les guerres ou le sida. L'OMS (l'Organisation mondiale pour la Santé) considère qu'environ 14 000 personnes, dont 6 000 enfants, meurent chaque jour de maladies liées à l'absence d'eau. Dans les pays en développement qui souffrent chroniquement de manque d'eau, les femmes et les enfants passent plusieurs heures par jour à aller chercher de l'eau. Le temps et le budget consacrés à l'approvisionnement en eau sont souvent très importants et empêchent les habitants de réaliser d'autres projets, comme de permettre aux enfants d'aller à l'école.

Enfin, quand l'eau se raréfie, le contrôle des fleuves et des rivières devient un enjeu majeur pour les pays et donc une source importante de conflits. L'ONU recense ainsi au moins 300 zones dans le monde où le manque d'eau est à l'origine de frictions entre pays. Les cours d'eau qui font l'objet de conflits majeurs sont le Jourdain, le Tigre et l'Euphrate au Moyen-Orient, le Nil en Afrique, l'Indus, le Gange et le Brahmapoutre en Asie.


L'EAU, UN DROIT POUR TOUS



L'accès à l'eau, et à une eau saine, pour tous les hommes et les femmes est un droit. En 2002, 145 pays ont signé un pacte garantissant à tous les hommes le droit à l'eau : " le droit à l'eau garantit à chaque être humain de disposer pour son usage personnel et domestique d'une eau abordable, en quantité suffisante, de qualité acceptable et à laquelle il peut facilement accéder. "

Ces dix dernières années, des travaux d'approvisionnement et d'assainissement ont permis d'améliorer la situation dans beaucoup de régions du monde. Cependant, nombreux restent les endroits où l'eau est rare ou bien non potable : notamment les grandes villes et les campagnes reculées des pays en développement.

L'Unesco estime que 20 à 55 milliards de dollars par an suffiraient pour apporter l'eau et l'assainissement à tous les habitants de la planète (à titre d'exemple, le budget prévu pour la construction de la Station spatiale internationale représente entre 2 et 4 ans d'eau pour tous). Pour l'OMS, une telle amélioration, accompagnée d'une éducation à l'hygiène appropriée, permettrait de réduire d'au moins de moitié la mortalité dans les régions touchées par le manque d'eau.



Le 22 mars de chaque année, l'ONU célèbre la journée mondiale de l'eau pour rappeler à tous les habitants de la planète que cette ressource est absolument essentielle à toute vie sur Terre.



 
 
~liloo~
Publié le : 24/05/2007

 

Il y a actuellement 1 invité(s), 7 robot(s) et 0 membre(s) qui parcourent l'ESRA On-Line.
Membres connectés :
AhrefsBot/5.2, SemrushBot/1.2~bl, ?, Googlebot/2.1, Baiduspider/2.0, Android 6.0.1, DeuSu/5.0.2